top

Etude Recanalise : Un nouveau traitement de l’attaque cérébrale

Les chiffres annuels des AVC

  • 3e cause de mortalité en France après le cancer et les maladies cardio-vasculaires.
  • 150 000 français touchés chaque année par un AVC
  • L’AVC touche toutes les tranches d’âge: La moyenne d’âge des patients atteints d’AVC est de 73 ans.
  • 20% des personnes atteintes d’AVC, soit 30 000 personnes environ, ont moins de 20 ans
  • 10 millions de personnes dans le monde sont touchées par un AVC.
  • 1% des patients victimes d’un AVC bénéficie d’une thrombolyse.
  • 15% des patients victimes d’un AVC devraient en bénéficier

Agir très rapidement :Les premières minutes sont fondamentales

  • Tel au 15 ou au 112( téléphone portable) dès l’apparition des premières manifestations.
  • Or seuls 50% des Français victimes d’un AVC ont recours au centre 15.
  • Toute minute perdue représente 2 millions de neurones détruits.
  • Seuls 2% des individus atteints d’AVC arrivent à temps à l’hôpital.

Étude Recanalise

  • La désobstruction d’une artère cérébrale en urgence permet d’éviter l’apparition d’un infarctus cérébral qui peut alors provoquer un déficit neurologique définitif comme une paralysie ou un décès.
  • L’étude Recanalise menée par service de neurologie et le centre d’accueil et de traitement de l’attaque cérébrale de l’hôpital Bichat et conduite par l’équipe du Pr Pierre Amarenco publiée en Septembre 2009 dans la revue The Lancet neurology met en évidence une amélioration des chances de reperfusion de l’artère bouchée de 50% et une guérison immédiate dans 60% des cas.

La méthode Recanalise

  • La méthode Recanalise doit être réalisée dans les 3H 30 qui suivent l’accident vasculaire cérébral( AVC).
  • Elle combine 2 méthodes, la thrombolyse et l’injection endovasculaire.
  • 1ère étape: La thrombolyse : injection IV de altéplase pour dissoudre le caillot.
  • 2e étape : Ponction de l’artère fémorale pour monter un cathéter au contact du caillot dans le cerveau : délivrer le médicament directement au contact du caillot qui bouche l’artère : technique qui permet de déboucher l’artère dans 60 à 70% des cas, mais nécessite un temps d’intervention de 20 à 60 minutes pour éviter la destruction des neurones.
  • L’Hôpital Bichat à Paris est le seul établissement à effectuer cette méthode qui devrait être généralisée à toutes les unités neuro vasculaires.
  • La recanalisation est la clé du traitement de l’attaque cérébrale.
  • Chaque demi-heure de retard dans la recanalisation équivaut à 20% de guérison en moins.

Résultats de l’étude Recanalise

  • 60 % de guérisons immédiates contre 39 % par voie intraveineuse conventionnelle
  • 57 % de patients guéris dans les 3 mois contre 44%