top

Ralph Klein souffre de démence

Source : Radio Canada

L’ancien premier ministre de l’Alberta, Ralph Klein, souffre d’une forme progressive de démence qui l’empêche presque de parler.

L’homme, reconnu pour son langage coloré, a été diagnostiqué vendredi dernier avec une démence. Cette maladie touche les parties du cerveau responsables du raisonnement, de la capacité de planifier, de la perception et de la mémoire.

Rod Love, vieil ami et conseiller politique de Klein, a confirmé cette information et affirme aussi que l’ancien premier ministre souffre d’aphasie, un trouble de langage qui provoque des difficultés de parole.

Il a précisé que Klein a passé plusieurs examens médicaux en février et que les résultats de cette forme d’alzheimer lui ont été révélés la semaine dernière. L’ancien homme politique et sa conjointe ont jugé bon de transmettre cette information au public, affirme M. Love.

Ralph Klein était justement reconnu pour son franc-parler, ce qui lui a parfois causé des problèmes.

La santé de Klein est en baisse depuis qu’il a quitté la vie politique en 2006. L’an dernier, de l’emphysème a été diagnostiqué chez lui.

Klein, 68 ans, a été premier ministre de l’Alberta de 1992 à 2006. Le roi Klein, comme il a été surnommé lors de son troisième mandat, est reconnu pour avoir réglé les problèmes économiques de sa province.

Grâce à ses réformes économiques, il a éliminé la dette provinciale, qui s’élevait à 30 milliards de dollars lorsqu’il est arrivé au pouvoir en 1992. Klein a cependant été très contesté, puisque ces réformes ont été faites au prix de certains services publics.

Il vit à Calgary depuis sa retraite en 2006.

Ralph Klein

Photo: John Ulan, La Presse Canadienne Ralph Klein

Qu’est-ce que l’aphasie liée à l’alzeimer?

L’aphasie peut être une phase de la maladie d’Alzheimer. Elle affecte les capacités de compréhension et la parole.
C’est une maladie peu connue, même si un nombre croissant de personnes en souffrent.
L’aphasie se traduit par un discours incohérent et un vocabulaire réduit. Les capacités de compréhension et de parole dégénèrent progressivement.